Software Heritage préserve l’Open Source

L’éditeur américain Microsoft soutient le projet INRIA Software Heritage, en vue de préserver et de diffuser les connaissances et les traitements des codes open source. Un patrimoine logiciels précieux et fragile à la fois.
Le dépôt Software Heritage regroupe déjà 22,8 millions de projets logiciels et environ 2,7 milliards de fichiers librement consultables. Après dix-huit mois de  collecte et d’organisation, INRIA déploie à l’échelle planétaire sa « bibliothèque d’Alexandrie » du logiciel open source.

Déjà partenaire de plusieurs recherches INRIA, Microsoft héberge gracieusement une sauvegarde de la plateforme Software Heritage sur son cloud public Windows Azure.

Grâce aux mises à jour régulières et à venir, ce catalogue entend servir durablement les développeurs, chercheurs et industriels en quête de technologies fiables et réutilisables.

La mission éducative

Roberto Di Cosmo, directeur du laboratoire IRILL (Initiative pour la recherche et l'innovation sur le logiciel libre)
Roberto Di Cosmo, directeur du laboratoire IRILL (Initiative pour la recherche et l’innovation sur le logiciel libre)

La plateforme Software Heritage aide à comprendre l’évolution du code et des contributions.

Elle servira aussi d’outil d’apprentissage pour améliorer le développement du logiciel open source, précise Roberto Di Cosmo, le directeur du laboratoire IRILL (Initiative pour la recherche et l’innovation sur le logiciel libre), détaché auprès d’INRIA.

Software Heritage fournira aux enseignants et aux étudiants la plus grande compilation d’exemples de codes sources facilement consultables et référençables favorisant ainsi une meilleure formation.

Au-delà de son aspect pédagogique, trois autres motivations animent les acteurs et les sponsors du projet Software Heritage :

  • Le patrimoine culturel : préserver notre patrimoine logiciel, contribuer à préserver l’accès à tous les contenus numériques et fournir une source précieuse pour l’étude des technologies ;
  • L’industrie : Software Heritage construit une archive de référence qui a le potentiel d’apporter des bénéfices industriels d’une grande ampleur, allant de la traçabilité à la conformité, de l’analyse et la qualification du code à la détection des failles, de la reconnaissance de modèles de programmation à l’analyse des tendances dans l’utilisation des composants ;
  • La recherche : Software Heritage garantira la disponibilité et la traçabilité du code source utilisé dans les recherches réalisées dans tous les domaines scientifiques ; il rendra possibles des études logicielles avancées et des expériences utilisant les données massives de tous les logiciels libres ;

Auteur de l’article : la Rédaction

la Rédaction
Journaliste spécialisé, animateur de conférences et de la communauté open source OW2, Olivier Bouzereau s'intéresse au développement de services Web, aux infrastructures, au stockage et à la sécurité informatiques.