Cloud et innovation à l’ère de l’agilité business 

Par David Chassan, Chief Communications Officer, Outscale

A l’ère de l’expérience client et au-delà de l’économie collaborative, le Cloud a créé un nouveau paradigme, celui de l’innovation agile. Ses atouts : un accès permanent aux toutes dernières technologies informatiques, une garantie de sécurité et de protection des données et enfin des ressources élastiques, contrôlées automatiquement par l’entreprise, et facturées à l’usage.

Depuis quelques années, les nouveaux usages informatiques ont transformé notre quotidien. Cette révolution a été possible parce qu’un changement de paradigme s‘est produit sur le plan de l’accès aux ressources informatiques. Grâce au Cloud, des start-ups comme AirBnB, Uber ou Blablacar, avec leurs applis centrées sur l’expérience client, ont pu innover de manière agile et convaincre des millions d’utilisateurs. A la recherche des mêmes dynamiques de croissance et d’agilité, des entreprises ont basé leur transformation numérique sur ce modèle. C’est ainsi que le Cloud est devenu la fondation sur laquelle se développent de plus en plus de produits et de services innovants. Trois atouts clés ont permis cette réussite.

Un accès aux dernières avancées technologiques facilité
Selon IDC, les dépenses en services de cloud public sur la période 2015-2020, ont progressé de 21,5%. Ce chiffre représente près de sept fois le taux de croissance globale des dépenses informatiques. Les dépenses en Cloud en mode IaaS (Infrastructure as a Service), quant à elles, ont augmenté de 31% en 2016 en passant de 16,8 milliards de dollars à 22,1 milliards de dollars (Source Gartner). Avec le Cloud, les barrières à l’entrée liées aux investissements technologiques, qui limitaient la création et le développement des entreprises, ont volé en éclat. Jamais les acteurs économiques n’ont eu autant de moyens pour innover, avec des investissements initiaux aussi faibles. La fameuse courbe technologique, qui contraignait les entreprises à changer toute leur infrastructure informatique de manière régulière, est désormais révolue. Les fournisseurs Cloud investissent à leur place en permanence, dans des solutions basées sur les toutes dernières avancées technologiques. Mutualisation oblige, celles-ci profitent à tous.

Sécurité, protection des données et souveraineté

Néanmoins, dans un contexte où les cyberattaques sont de plus en plus sophistiquées, les avantages du Cloud ne seraient rien sans la garantie d’une sécurité optimale. Selon le cabinet Cyberventures, en 2016, plus de 4 milliards d’enregistrements de données ont été compromis, soit une augmentation de 556% par rapport à 2015. Peinant à recruter des experts en cybersécurité, les entreprises qui hésitaient à aller vers le Cloud y vont désormais pour être mieux protégées. Par ailleurs, avec l’imminence de l’entrée en vigueur du futur règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD), la notion de souveraineté des données est en train de s’imposer. A ce titre, dès Mai 2018, les entreprises devront assurer une protection sans faille des données personnelles des consommateurs. Si celles-ci sont hébergées par un tiers, elles devront justifier du recours à un acteur disposant de datacenters situés en Europe. Le choix du fournisseur est donc primordial et susceptible d’impacter la santé financière de l’entreprise, en cas de violation.

Des ressources automatiquement ajustables et facturées à la consommation…
Transformation numérique oblige, l’expérience client est aujourd’hui au cœur des modèles économiques. Le Cloud, parfaitement adapté à cette nouvelle ère, apporte la notion d’élasticité, indispensable pour permettre aux entreprises de s’adapter aux usages des consommateurs finaux, par définition variables selon les périodes de l’année et les moments de la journée. Les solutions Cloud les plus avancées offrent par exemple une interface de pilotage simple et puissante (API). Les entreprises peuvent ajouter elles-mêmes des ressources en cas de pic d’activité et les diminuer en cas de baisse. Cet ajustement est instantané et géré de manière automatisée. Les administrateurs réseaux et systèmes sont ainsi libérés des tâches répétitives et à faible valeur ajoutée. Cet avantage est décisif dans une période où les talents numériques sont rares et les experts informatiques précieux pour optimiser le lancement de projets innovants. C’est justement pour permettre cette fameuse agilité, également garante d’une exploitation optimale des ressources (la fameuse OPEX), que les services Cloud sont facturés à l’usage, parfois à la seconde près. Par ailleurs, le fait de disposer de nombreux datacenters, répartis en France et à l’étranger, permet à un fournisseur Cloud d’offrir des temps de réponses ultra-rapides, quel que soit la localisation des entreprises, et le cas échéant, de les accompagner dans leur internationalisation.

De par leur autonomie, leur auto-adaptation et leur avance technologique, les applications disponibles en mode cloud permettent aux entreprises d’accroître leur capacité d’innovation, avec des investissements initiaux réduits. C’est le temps du time-to-market. Ces dernières sont en mesure d’offrir une expérience client optimale, partout dans le monde, quel que soit le nombre d’utilisateurs connectés et ceci au meilleur coût. Un nouveau paradigme qui offre tellement d’avantages que les entreprises ne reviendront plus jamais en arrière. Vous êtes à la recherche d’agilité pour innover ? Alors, il ne vous reste plus qu’à choisir votre fournisseur Cloud !

 

Auteur de l’article : David Chassan

David Chassan
Chief Communications Officer Outscale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.