Broadcom met la main sur Brocade

Persuadé de la pérennité de la technologie réseau SAN Fibre-Channel, le groupe Broadcom, dont le siège est partagé entre Singapour et San Jose, acquiert l’équipementier américain Brocade Communications Systems dans une transaction évaluée à 5,9 milliards de dollars.


chip_broadcomAlors que l’industrie des réseaux articule plus que jamais les acronymes SDN et NFV, l’acquisition de Brocade redore le blason de la technologie SAN Fibre-Channel. Ce réseau dédié au stockage a pour réputation d’être fiable et performant, malgré une mise en œuvre plus coûteuse et un protocole plus complexe que l’IP. C’est la raison pour laquelle on le trouve principalement dans les datacenters de grandes multinationales où des administrateurs expérimentés savent l’exploiter et le dépanner.
En février dernier, la société Avago Technologies – repreneur d’Emulex en 2015 – avalait Broadcom (37 milliards de dollars) avant de changer son propre nom pour Broadcom, une fois l’opération terminée. Le groupe actuel est donc concepteur de circuits intégrés, équipementier réseau, fabricant de cartes pour serveurs et de commutateurs multi-protocoles.

Préparer le datacenter au cloud computing

Broadcom devrait solder la nouvelle acquisition de Brocade durant l’été 2017. L’opération accroît son influence sur le marché des datacenters où Brocade propose, depuis la mi-septembre, un châssis Brocade SLX 9850 particulièrement évolutif.

« Le Brocade SLX 9850 forme la première brique matérielle intégrant une automatisation des processus. Conçu pour les grandes entreprises et les prestataires de services cloud, il cible les datacenters où l’on trouve un besoin d’intégration et d’automatisation entre les silos IT.  Toute la chaîne de fourniture de services – le réseau, les traitements, la virtualisation et le stockage – est prise en compte », signale David Liméry, Team Leader chez Brocade France, ingénieur système IP & Software Networking.

Mais l’avenir du groupe pourrait bien être déterminé, à terme, par sa capacité à faire évoluer les mémoires persistantes au cœur des centres de données en combinaison avec la technologie Fibre Channel.

hock_tan« Brocade dispose d’une expertise profonde des réseaux de stockage aux missions cruciales et accroît notre capacité à répondre aux besoins croissants de nos clients OEM », se réjouit Hock Tan, le PDG de Broadcom. Selon lui, les recettes principales de son groupe proviennent surtout des circuits intégrés vendus aux fabricants IT (Dell, HPE, etc.) et celles de Brocade proviennent en majorité des commutateurs SAN Fibre-Channel destinés aux mêmes clients.

Du coup, la gamme réseaux IP d’entreprise de Brocade ne sera pas conservée par le groupe Broadcom qui ne souhaite pas concurrencer ses clients équipementiers. Une cession de cette branche d’activité est d’ores et déjà envisagée qui concernera aussi les réseaux sans fils acquis avec Ruckus Wireless en mai dernier.

« Nous sommes certains de trouver une grande compagnie qui saura accueillir et faire grandir l’entité réseaux IP d’entreprise de Brocade », assure le PDG.

 

Auteur de l’article : la Rédaction

Olivier Bouzereau coordonne des projets de recherche collaboratifs Européens avec la communauté open source OW2. Ses contenus interactifs et ses applications en ligne s'adressent principalement aux acteurs de la santé, aux médias et aux événements professionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.