Wookey chiffre les données mobiles

L’ANSSI alerte sur la multiplication des smartphones, ordinateurs mobiles et objets connectés stockant nos informations sensibles sans protection par défaut.

Les Assises de la sécurité 2019 offrent l’occasion à l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information de sensibiliser les décideurs face à la dispersion des données professionnelles.

Les informations de l’entreprise ne circulent plus seulement au sein d’une frontière bien définie sous la responsabilité de l’employeur. Elles vont dans le cloud, et « elles se déplacent aussi sur de nombreux terminaux mobiles professionnels, voire de plus en plus personnels », souligne Vincent Strubel, sous-directeur expertise de l’ANSSI.

L’exposition de données sensibles augmente avec le nombre de fichiers stockés en clair sur des systèmes trop largement ouverts aux réseaux sans fil, logiciels indiscrets ou robots fureteurs.

Sécurisation open source

Que propose Wookey ? Le petit disque dur chiffrant est conçu en open source et en open hardware autour de plusieurs composants ré-utilisables.

Plus qu’un produit sur étagère, il s’agit d’une recommandation de l’ANSSI, d’un exemple de sécurisation du terminal mobile ou de l’objet connecté.

Vincent Strubel

Après Clip OS, le système d’exploitation sécurisé fondé sur linux lancé l’an passé, l’Anssi confirme ainsi son intérêt pour la sécurisation des systèmes d’informations professionnels et gouvernementaux à partir de solutions ouvertes.

Auteur de l’article : la Rédaction

la Rédaction
Olivier Bouzereau pilote le développement de services métiers, assure la dissémination de projets de recherche Européens et coordonne la communauté open source OW2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.