Verizon cède 24 datacenters à Equinix

Moyennant 3,6 milliards de dollars au comptant, Equinix s’offre 24 centres de données que détenait Verizon Communication jusqu’ici, étendant son maillage international de quinze nouveaux points de présence, des agglomérations situées aux Etats-Unis et en Amérique latine.

L’opération n’est pas simplement foncière même si les 29 bâtiments acquis s’étendent sur quelques 223 000 mètres carrés bruts. Ce sont surtout 900 clients qui rejoignent Equinix, dont un nombre significatif d’entreprises qui ne connaissent pas encore sa plateforme internationale, dorénavant riche de 175 datacentres sur 43 marchés. Sans oublier les 250 salariés chargés de l’exploitation des sites Verizon qui devraient changer d’employeur à l’issue de cette transaction.

Une partie des centres acquis provient en fait de Terremark, avalé par Verizon début 2011 pour étoffer son offre cloud.

EQUINIX - Executive Team Player

Conseillé par Evercore, J.P. Morgan Securities LLC et Davis Polk & Wardwell LLP., le PDG d’Equinix Steve Smith compte poursuivre sa stratégie d’expansion et se réjouit déjà des retombées sur ses actionnaires : « Cette chance unique s’inscrit directement dans la stratégie d’expansion de la plateforme internationale d’Equinix. Elle nous permet d’améliorer la densité de notre cloud et de notre réseau pour continuer d’attirer les entreprises, tout en élargissant notre présence sur le continent américain. Cet accord promet d’être particulièrement rémunérateur pour nos actionnaires, puisque la transaction proposée devrait contribuer immédiatement à notre AFFO par action, dès la clôture. »

L’acquisition a pour échéance prévue le milieu de l’année 2017. Elle concerne les datacenters Verizon des quinze villes suivantes : Atlanta (Atlanta et Norcross), Bogotá, Boston (Billerica), Chicago (Westmont), Culpeper, Dallas (Irving, Richardson-Alma et Richardson-Pkwy), Denver (Englewood), Houston, Los Angeles (Torrance), Miami (Miami et Doral), New York (Carteret, Elmsford et Piscataway), São Paulo, Seattle (Kent), Silicon Valley (Santa Clara et San Jose), et Washington, D.C. (Ashburn, Manassas et Herndon).

Auteur de l’article : la Rédaction

la Rédaction
Olivier Bouzereau coordonne des projets de recherche collaboratifs Européens avec la communauté open source OW2. Ses contenus interactifs et ses applications en ligne s'adressent principalement aux acteurs de la santé, aux médias et aux événements professionnels.