La Smart Grid carbure au Big Data

Capteurs communicants, ordinateurs embarqués et analyses de données massives commencent à rénover les réseaux électriques.

Avec la multiplication des bracelets connectés, des smartphones et des véhicules électriques, nos modes de vie, de déplacement et de travail se transforment. La prise en compte des enjeux environnementaux nous poussent à devenir co-gestionnaire de l’énergie que nous consommons, lorsque nous ne sommes pas déjà co-producteur.

Une voie de développement raisonné passe donc par la gestion de l’équilibre entre production et consommation électrique. C’est là que le réseau de distribution intelligent intervient.

La gestion en temps réel, voire prévisionnelle, des ressources en énergie est un cap à franchir pour le datacenter comme pour la smart city, dont les factures opérationnelles sont intimement liées à celles des fournisseurs d’énergie.

La smart grid revient à informatiser l’infrastructure électrique et ses composants, au même titre que le smartphone glisse un ordinateur dans chaque téléphone mobile.

Avec Flexgrid en Provence-Alpes-Côte d’Azur, Smile en Bretagne et You&Grid à Lille, la France se dote de trois projets pilotes pour la ville durable et la nouvelle France industrielle.

Le Big Data de l’électricité 

Des ressources IT embarquées contribuent déjà à optimiser la production, la distribution, le stockage et la consommation d’énergie. Le réseau intelligent est composé de plusieurs segments et représente un marché mondial de 30 milliards d’euros par an (source Environnement Magazine).

Les logiciels et services pour smart grid s’inspirent du big data. Leurs ventes devraient doubler en dix ans, passant de 8,5 milliards de dollars en 2014 à 17,1 milliards de dollars en 2024, selon Navigant Research. Cette croissance devrait bénéficier surtout aux éditeurs Oracle, IBM, SAS, Teradata, EMC et SAP.

Mais d’autres fournisseurs du datacenter s’intéressent au Big Data de l’électricité, notamment ABB,GE-Alstom, Schneider Electric, Siemens et Toshiba.

Le stockage de l’énergie pour la smart grid décolle aussi en mode fusée : il devrait suivre une croissance annuelle de +73%  d’ici à 2020, prévoit le cabinet Technavio, qui analyse l’évolution des trois technologies de batteries en compétition et classe parmi les dix leaders mondiaux les industriels Siemens, ABB, Samsung SDI, GE-Alstom, A123, Bosch, BYD, AES Energy Storage, LG et Saft.

L’horizon devrait s’éclaircir désormais via le recours à un système distribué de micro-centrales (photovoltaïque, éoliennes, marémotrices) soutenu par une smart grid.

Au niveau du datacenter, la sortie du tunnel laisse entrevoir plusieurs nouveaux chantiers. En particulier, la supervision en temps réel va s’étendre à l’ensemble des équipements et systèmes pour optimiser l’efficacité énergétique du centre de données. N’hésitez pas à nous faire part de votre expérience en terme d’efficacité énergétique de votre site.

Auteur de l’article : la Rédaction

la Rédaction
Olivier Bouzereau coordonne des projets de recherche collaboratifs Européens avec la communauté open source OW2. Ses contenus interactifs et ses applications en ligne s'adressent principalement aux acteurs de la santé, aux médias et aux événements professionnels.