Sewan offre aux PME leurs réunions à distance

Opérateur de communications unifiées, de téléphonie fixe et mobile et d’accès cloud sécurisés, Sewan participe à la résilience des PME, sa clientèle principale. David Brette, directeur associé, répond à nos questions, en plein cœur de la pandémie du Covid-19.

DCloud News : Vous attendez-vous à une défaillance prochaine de nombreuses sociétés en lien au confinement imposé à tous actuellement ?

David Brette : Il nous est difficile de prévoir si le ralentissement économique durera deux mois, trois mois ou davantage. Nous vivons la même pandémie en France, en Belgique, en Espagne et en Allemagne où sont répartis nos 750 000 utilisateurs finaux. Son impact reste difficile à chiffrer. Il y aura de la casse chez certains clients, selon la durée du confinement et selon la date de reprise d’activités. En outre, les installations de liens à haut débit sont freinées. Or, nous gagnons des parts de marché en installant ces nouveaux liens. Cela va nous ralentir aussi. Mais notre structure suit un modèle équilibré et bénéficie de solides réserves grâce à une levée de fonds de 75 millions d’euros, obtenue en octobre 2019, auprès du fonds européen Kartesia. Nous serons moins touchés car nous vendons des abonnements.

DCloud News : Comment contribuez-vous à aider les PME et leurs salariés ?

David Brette : L’outil Teams de Microsoft est abouti et répond à un usage intensif de communications unifiées via le cloud. Nous le proposons gratuitement jusqu’à la fin juin. Avec l’offre Dialogue, nous livrons une solution simplifiée de visioconférence, de messagerie instantanée et de partage d’écrans. Elle est souvent combinée à un routeur 4G pour faciliter les collaborations à domicile, en accès primaire ou en solution de backup via les réseaux d’Orange ou de SFR. Les demandes d’accès sécurisées à Internet sont en forte croissance ; notre VPN automatique fournit l’accès IPSEC aux télétravailleurs. Et nous offrons gratuitement des ponts de téléconférences. Dans le contexte du Covid-19, notre travail consiste à apporter le meilleur conseil possible aux décideurs d’entreprise via notre réseau de 850 distributeurs en marque blanche. Ils peuvent ainsi s’adapter, organiser le télétravail et les réunions à distance.

DCloud News : Autrement dit, vous étendez la période d’essai de vos solutions de communications cloud ?

David Brette : On essaie d’aider nos clients, sans les facturer. C’est notre participation à l’effort de guerre. Passée la période d’essai gratuite, ils pourront opter pour Dialogue, Teams ou revenir à une autre solution. Nous les incitons surtout à réfléchir à l’évolution de leur infrastructure, à l’organisation pour faire face aux prochaines crises. Nous les aidons ainsi que nos distributeurs à se former à distance pour monter en compétences progressivement sur les services distribués, dans l’univers Microsoft, sur les VPN et sur les parefeux.

DCloud News : En interne, comment gérez-vous cette crise sanitaire ?

David Brette : Nous avons placé tout notre effectif, soit 450 personnes en télétravail, dès le 16 mars. On ne l’avait jamais fait auparavant. Nos bureaux sont maintenant fermés mais nous nous organisons autour de Teams pour travailler en équipe. Notre comité de direction se réunissait tous les 15 jours. A présent, il se réunit à distance deux fois par semaine, sur un format plus court. D’autres meetings sont planifiées, département par département, en début de journée. Ils permettent de donner une direction à chacun. Et notre activité d’éditeur de logiciels nous amène à gérer des équipes de développement agiles suivant l’approche Scrum.

Auteur de l’article : la Rédaction

la Rédaction
Olivier Bouzereau coordonne des projets de recherche collaboratifs Européens avec la communauté open source OW2. Ses contenus interactifs et ses applications en ligne s'adressent principalement aux acteurs de la santé, aux médias et aux événements professionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.