« L’IoT est une cible bien identifiée par les cyber-malveillants »

Identifier les scenarios de risques, les anticiper et les adapter aux cycles agiles permet de mettre en œuvre des mesures de protection à temps.  

Face aux cyber-attaques massives, plus aucune entreprise n’est à l’abri. Chaque organisation doit protéger ses données numériques critiques, ses équipements IT et industriels ainsi que ses objets connectés, recommande le Vice-Président du Clusif.

A l’ère du cloud et du développement agile, le RSSI devient moins technique et plus communicant. L’approche DevOps, l’intégration et le déploiement continus de nouveaux services imposent leur vocabulaire et leur rythme rapide. Dans le même temps, l’Intelligence Artificielle s’invite dans le SOC (Security Operation Center) pour aider à la détection des vulnérabilités.

Henri Codron, Vice-Président du Clusif et RSSI de Schindler

La sécurité dans le cloud impose une classification des données, ainsi qu’une attention soignée aux contrats des prestataires avec l’adjonction fréquente de nouvelles briques de chiffrement et de contrôle d’accès aux données sensibles.

Auteur de l’article : la Rédaction

Journaliste et fondateur de l'agence éditoriale PulsEdit, Olivier Bouzereau développe la communauté open source OW2, des services et contenus pour les médias, événements et professionnels de la santé et des technologies numériques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.