L’intelligence collective révélée par Ubikey

Co-développée avec l’UTC (Université de Technologie de Compiègne) et ArianeGroup, la solution française Ubikey partage l’état d’un projet collaboratif sur écrans tactiles et navigateurs web distants.

« L’idée initiale consistait à numériser le tableau blanc d’une salle de réunion, en exploitant de grands écrans tactiles. Cela facilite le brainstorming, fournit une nouvelle traçabilité et permet de travailler en multi-sites. Ubikey s’avère bien adaptée au télétravail, les confinements provoqués par l’épidémie de Covid-19 viennent de le démontrer. On échange des idées visuellement, en temps réel, et on partage un maximum d’informations grâce aux représentations graphiques, post-it numériques et pastilles de couleurs, » décrit Julien Bellenger, le directeur du développement d’Ubikey.

Souvent, l’entreprise utilisatrice est une ETI, une multinationale rodée aux méthodes agiles, ou un industriel adepte du Lean Management et prônant un contrôle décentralisé pour accroître sa productivité et sa flexibilité (lire l’étude Industrie 4.0 et Lean : Hiérarchie, amélioration ou complémentarité ?). Plusieurs PME s’intéressent aussi à Ubikey afin d’optimiser leurs services clients.

ArianeGroup co-innove en temps réel

« Chez ArianeGroup, la solution Ubikey est déployée sur les PC depuis six ans. Elle aide à co-innover, co-construire en temps réel. Avec la crise du Covid-19, notre façon de collaborer a changé. Nous souhaitons réduire l’empreinte des e-mails, améliorer nos processus, fabriquer davantage de briques ensemble, » explique Pascal Levier, en charge de la collaboration numérique d’ArianeGroup.

De nouveaux outils de collaboration s’imposent pour doper la créativité et agréger les bonnes idées dans le respect des gestes barrières. La stratégie du groupe spatial consiste à encourager l’écoute entre les collaborateurs, à repérer et à développer les soft skills, ces compétences personnelles et relationnelles aidant à améliorer la qualité de façon continue. « Les recruteurs s’intéressent de plus en plus à la personnalité et aux compétences comportementales des candidats, » souligne aussi Laura Furioli, senior manager du cabinet de recrutement Robert Half (Lire l’enquête des Echos, Ce que le futur du travail ne sera pas).

Parmi les nouvelles pratiques appréciées, ArianeGroup propage, sous la forme de fiches visuelles, ses derniers faits marquants. Cette remontée d’événements part des services pour atteindre le top management. En complément, le réseau social d’entreprise Whaller enrichit l’aspect conversationnel de l’espace de travail. Il est associé à Confluence, ce logiciel d’Atlassian simplifiant la co-édition en temps réel, l’échange de documents et de connaissances, façon wiki.

La solution Ubikey contribue à faire progresser les projets en impliquant les équipes distantes. Mieux, elle aide à lever les freins, un par un, grâce à l’intelligence collective : « Nous contribuons à mettre en place un management visuel qui facilite la conduite du plan d’action. Tous les participants se sentent responsables du planning à tenir. Et cette responsabilité partagée crée une émulation. Les salariés deviennent partie prenante du projet global, y compris en télétravail, » ajoute Julien Bellenger.

Planification et management participatif

Et si cette combinaison formait une clé de réussite pour relancer les activités après une crise majeure ? En effet, il s’agit à présent de remotiver, d’impliquer les collaborateurs distants et de synchroniser les équipes sans les éloigner des tâches prioritaires à réaliser.

« Avec le management visuel, chacun comprend mieux sur quoi il travaille. Le développeur replace la fonctionnalité qu’il doit fournir dans son ensemble et il saisit qui fait quoi dans le projet. Tout retard éventuel incombe à l’équipe plutôt qu’à l’autre. De nombreux collaborateurs ont besoin d’adhérer à la vision de leur entreprise. En leur apportant du sens, ils se coordonnent d’eux-mêmes, » conclut Julien Bellenger.

Pour en savoir plus, suivez l’entretien récent de Pascal Levier (ArianeGroup), Benito Diz (DSI de transition) et Philippe Leroy, rédacteur en chef de Silicon lors de l’événement Workplace Paris 2021.

Auteur de l’article : la Rédaction

Olivier Bouzereau coordonne des projets de recherche collaboratifs Européens avec la communauté open source OW2. Ses contenus interactifs et ses applications en ligne s'adressent principalement aux acteurs de la santé, aux médias et aux événements professionnels.