L’industrie de la cyber-sécurité doit faire bloc

Les échanges et la coopération entre chercheurs deviennent cruciaux car l’écosystème des attaquants s’organise avec des spécialistes du cybercrime complémentaires les uns des autres.

Récemment, les PME et les cabinets d’avocats sont devenus la cible d’attaques persistantes avancées conçues pour dérober des données internes, témoigne Ivan Kwiatkowski, chercheur en cyber-sécurité au sein de l’équipe GReAT de l’éditeur Kaspersky.

Contrairement aux OIV, ces entreprises investissent peu dans la protection de leur système d’information et pratiquement pas dans les configurations des salariés en télétravail.

Or, la surface d’attaques a été élargie avec le confinement lié à la pandémie de Covid-19. Même si le volume des menaces en ligne n’a pas augmenté significativement, de nouveaux pièges ont vu le jour, profitant du sujet anxiogène.

Auteur de l’article : la Rédaction

Journaliste et fondateur de l'agence éditoriale PulsEdit, Olivier Bouzereau développe la communauté open source OW2, des services et contenus pour les médias, événements et professionnels de la santé et des technologies numériques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.