Le cabinet Mazars protège ses données clients via deux datacenters en France

DSI du cabinet Mazars France, Christophe Tallot renforce la cyberdéfense de son système d’information en profondeur, du poste client au multicloud.

Le plan de reprise d’activités, fondé sur deux datacenters en France, a été éprouvé durant la pandémie. Il offre une bascule possible en moins de deux heures d’un site à l’autre, sans dégradation des applications critiques. Ce PRA, conçu il y a cinq ans, est testé chaque année. Il contribue à délivrer trois niveaux de sauvegarde et d’archivage, et à protéger les données de clients très attachés à préserver leur confidentialité.

« Même si on ne le veut pas, on est dans le multicloud à présent. Le raisonnement doit basculer, lui aussi, en mode hybride, » observe le DSI. Teams et Sharepoint soutiennent les échanges, respectivement internes et avec les clients, tandis que d’autres outils métiers spécifiques s’exécutent dans le cloud, comme les logiciels de Cegid (comptabilité) et de Silae Expert (paie), tous deux en mode SaaS privé.

En 2021, malgré un télétravail généralisé durant le confinement sanitaire, le cabinet d’audit, d’expertise comptable et de conseil aux 4 200 salariés en France répond aux défis de la certification ISO 27001, démarrée deux ans plus tôt. Il renforce simultanément sa défense en profondeur, notamment avec l’aide de l’éditeur Lookout.

Auteur de l’article : la Rédaction

Olivier Bouzereau coordonne des projets de recherche collaboratifs Européens avec la communauté open source OW2. Ses contenus interactifs et ses applications en ligne s'adressent principalement aux acteurs de la santé, aux médias et aux événements professionnels.