Gemalto renforce sa gestion d’identité

En se portant acquéreur de 3M Cogent et des activités Document Reader et Secure Materials du groupe 3M, Gemalto complète son offre de biométrie pour les agences gouvernementales et les contrôles aux frontières.

passport_ctrlLa transaction est évaluée à 850 millions de dollars et sera financée par de la trésorerie disponible et l’utilisation de lignes de crédit existantes. Elle devrait être bouclée lors du premier semestre 2017.

Le chiffre d’affaires annuel de l’activité de gestion d’identité de 3M est d’environ 215 millions de dollars et son résultat opérationnel atteint 58 millions de dollars. Une fois l’acquisition effective, l’activité Identity Management de 3M fera partie de l’unité Programmes gouvernementaux de Gemalto qui a enregistré un chiffre d’affaires de 391 millions d’euros en 2015.

Authentification et gestion de l’identité

L’équipe 3M est constituée d’environ 450 experts élaborant des algorithmes de biométrie, fondés sur la reconnaissance de visages, d’iris et d’empreintes digitales. Ainsi renforcée, Gemalto étoffe son portefeuille de solutions biométriques pour l’identification civile et les forces de Police, et peut explorer la biométrie commerciale où de nouvelles formes d’authentification multi-factorielles sont nécessaires en complément des documents d’identité physiques.

« L’activité Identity Management de 3M et Gemalto se combinent à la perfection pour répondre aux besoins en solutions d’authentification et de gestion de l’identité de nos clients sur nos différents marchés. Cette combinaison permet de construire des offres différenciantes et présente des perspectives de croissance à long terme supplémentaires », observe Philippe Vallée, le Directeur Général de Gemalto.

Incontournable chiffrement des données

Lors des Assises de la sécurité 2016, Philippe Carrere, directeur commercial pour l’Europe du Sud de Gemalto nous confirmait le nombre croissant d’administrations faisant l’objet de cyber-attaques régulières et de fuites de données confidentielles. Les sociétés technologiques et les banques sont aussi ciblées en priorité.

Il conseille à ces organisations d’identifier leurs données sensibles, d’adapter leurs supports de stockage et de retenir un serveur de chiffrement évolutif, KeySecure de Gemalto en particulier.

Plus d’informations dans l’interview vidéo ci-dessous,

Auteur de l’article : la Rédaction

Olivier Bouzereau coordonne des projets de recherche collaboratifs Européens avec la communauté open source OW2. Ses contenus interactifs et ses applications en ligne s'adressent principalement aux acteurs de la santé, aux médias et aux événements professionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.