Forcepoint veut anticiper les brèches de données numériques

Face à un système informatique devenu hybride, l’entreprise ne peut plus seulement réagir en cas de cyber-attaques. Elle doit bloquer ses fuites de données, par anticipation.

Nicolas Fischbach, le directeur technique de Forcepoint au niveau mondial résume simplement la problématique actuelle des organisations qui partagent leurs données et leurs ressources via Internet :

Les utilisateurs veulent travailler de partout, sans friction, et les données de l’entreprise, historiquement stockées entre ses mûrs, se trouvent partout aussi, y compris dans le cloud, via les applications en mode SaaS. Peut-on toujours faire confiance à l’infrastructure ? Pas forcément.

Il encourage donc les professionnels IT et de sécurité à dialoguer avant de choisir les terminaux, équipements réseaux, prestataires d’hébergement, solutions de classification et de protection des données.

Et il évoque les missions confiées au laboratoire XLabs de Forcepoint, dont les équipes sont composées de cyber-experts, de psychologues et d’anciens espions. Ensemble, ces chercheurs contribuent à détecter les comportements à risques des utilisateurs et à bloquer les fuites de données sensibles.

Au-delà des recherches cognitives, les moteurs analytiques interviennent progressivement pour alerter, en cas de séquences anormales, ou pour empêcher qu’une nouvelle brèche n’aboutisse.

Auteur de l’article : la Rédaction

Journaliste et fondateur de l'agence éditoriale PulsEdit, Olivier Bouzereau développe la communauté open source OW2, des services et contenus pour les médias, événements et professionnels de la santé et des technologies numériques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.