ESET inspecte les datacenters

Cinquième éditeur de solutions de sécurité, l’Européen ESET complète sa boîte à outils en direction des entreprises et des prestataires de services managés. Il compte sur le dynamisme actuel du marché cloud pour rejoindre, d’ici à 2020, la troisième marche du podium mondial.

La virtualisation et le cloud représentent des avancées indéniables pour les systèmes d’informations, en terme de rendement des serveurs et de rapidité de mise en œuvre de nouveaux services. Mais ces voies technologiques exigent de nouvelles pratiques de sécurité. C’est la raison pour laquelle l’éditeur slovaque s’attache maintenant à la protection des données et des traitements virtualisés des datacenters. Sa nouvelle offre s’avère complémentaire des solutions ESET pour postes de travail en place et s’inscrit dans la protection multi-couche préconisée par l’industrie à présent.

La gamme EVS (ESET Virtualization Security) examine les plateformes VMware pour en éradiquer les logiciels malveillants. Dans l’infrastructure VMware, plusieurs machines virtuelles cohabitent sur un même serveur ; EVS n’exige pas d’installer un agent par VM car l’inspection des malwares est confiée à un moteur dédié, intégré aux outils vShield et vSphere de VMware.

Benoit Grunemwald, Directeur Commercial et Marketing ESET France

« Les dialogues de VM à VM ainsi que les sauvegardes virtualisées sont protégés par EVS dont les performances restent fondées sur la charge de l’hyperviseur », explique Benoît Grunemwald, le Directeur commercial & marketing d’ESET France.

La console d’administration à distance ESET Remote Administrator 6 surveille le niveau de sécurité des VM et facilite le pilotage des traitements EVS. Les clients ne paient que les services qu’ils utilisent ; ils peuvent activer des licences à la demande, retenir des solutions de sécurité à partir du cloud ou sur site.

Pour le prestataire, c’est la garantie d’un chiffre d’affaires récurrent fondé sur un abonnement mensuel et un gage de productivité grâce à la console d’administration Web.

Athena Global Services, le grossiste à valeur ajoutée qui distribue ESET en France, a obtenu deux récompenses lors du salon IT Partners 2016 : celle de meilleur grossiste à valeur ajoutée et de meilleur grossiste spécialiste. L’expert en sécurité note une préférence des entreprises et des prestataires cloud pour les solutions de protection à la fois légères et simples à administrer.

Sa stratégie commerciale demeure 100% indirecte. Les revendeurs assurent de plus en plus la sécurité du parc de leurs clients, d’où la mise à disposition d’un package anti-malware as a service, dimensionné pour l’environnement de chaque entreprise.

L’idée consiste à protéger l’infrastructure dans son ensemble et à pouvoir dépanner le client à distance, le cas échéant. Les environnements Windows, linux, MacOS, Android et VDI (ou Desktop as a Service) sont pris en compte par ESET.

« Les jeux de sauvegardes contiennent fréquemment des menaces qu’il faut détecter et éradiquer à temps, sous peine d’introduire un malware en croyant revenir à une version stable de l’environnement ».

Pour le second semestre 2016, ESET prépare deux nouveaux produits, un logiciel de chiffrement et un serveur de clés conçus pour répondre aux obligations de résultats imposées par le cadre légal RGPD.

Rappelons que le Règlement général sur la protection des données personnelles – lire l’infographie du RGPD de la Commission européenne -, vise à créer une loi de protection des données unifiée, directement applicable dans les états membres de lʾUnion Européenne, à partir du second trimestre 2018.

 

 

Auteur de l’article : la Rédaction

Olivier Bouzereau coordonne des projets de recherche collaboratifs Européens avec la communauté open source OW2. Ses contenus interactifs et ses applications en ligne s'adressent principalement aux acteurs de la santé, aux médias et aux événements professionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.