DataCore parachève son Parallel Server

Accélérer les applications de l’entreprise sans modifier leur code. C’est le défi du DataCore Parallel Server dont la disponibilité est prévue pour la fin 2016. Comment ce serveur y parvient-il ? En exécutant les entrées-sorties en parallèle et en réservant des cœurs de CPU exclusivement à ce traitement, via le logiciel SDS (Storage-defined Software) de DataCore.

George_Teixeira
George Texeira, PDG de DataCore Software

« Notre industrie va connaître la rupture la plus importante de son histoire. La vieille garde est sur le point d’être remplacée par des systèmes à base de serveurs. Avec DataCore, ces serveurs deviennent plus rapides et plus efficaces que les stockages conventionnels », explique George Texeira, cofondateur et PDG de DataCore Software.  

Du coup, l’éditeur du logiciel SANsymphony change aussi d’interlocuteurs dans l’entreprise. Il s’adresse toujours au DSI mais de plus en plus à l’administrateur des bases de données et au scientifique des données. Ces deux acteurs cherchent à accélérer des applications virtualisées ou à créer des services big data performants, caractérisés par un nombre très élevé d’entrées-sorties. 

« Notre objectif avec le Parallel Server est d’exécuter dix fois plus de travail, avec des temps de réponse dix fois plus rapides pour un dixième du coût actuel. Et nos premiers chiffres indiquent déjà que nous sommes sur la bonne voie », se réjouit-il.

Nette progression des performances

Le CEO de DataCore s’appuie sur des tests comparatifs récents du SPC (Storage Performance Council) qui mesure le nombre de transactions traitées sur une journée par les baies de stockage en réseau. L’approche SDS bénéficie des serveurs multicœurs démocratisés, explique Ziya Aral, technologue et chairman de DataCore Software.

La technologie Parallel IO, implémentée sur deux serveurs PC Lenovo (144 cœurs en tout) et deux baies disques JBOD avec un peu de Flash, délivre 5 millions de transactions avec un temps de réponse moyen de 280 microsecondes. Cette configuration complète coûte dix fois moins cher que celle du rival le plus proche et occupe un espace physique bien plus réduit.

« Nous sommes sept à douze fois plus rapides que n’importe quelle baie Flash en nombre d’entrées-sorties par seconde. La cache à elle seule n’explique pas cet écart de performances ; les solutions concurrentes comme celle de Huawei retiennent deux fois plus de cache que nous ».

Les équipements de stockage haut de gamme de type VNX d’EMC, HP 3Par ou Dell Compellent seront surpassés en terme de performances brutes par le DataCore Parallel Server ; il devrait être environ trois fois plus cher que le logiciel SANsymphony vendu seul, mais l’ensemble restera dix fois moins cher que les baies précitées. Son domaine de prédilection sera celui des applications virtualisées, des ERP et des applications transactionnelles, accélérées sans avoir à recourir à un expert en traitements parallèles.

Configuration HCI du stockage virtualisé à haute disponibilité
Configuration HCI du stockage virtualisé à haute disponibilité

En version hyper-convergée (Hyperconverged Virtual SAN), avec deux noeuds seulement et des interfaces Fibre Channel, ce sont pas moins 1.2 million d’IOPS que DataCore affiche, là où les équipements rivaux, souvent propriétaires, ont besoin de 16 nœuds pour traiter essentiellement des applications de type bureaux distants, un domaine où DataCore a convaincu l’éditeur AD-RH et son partenaire cloud Ima’Diff.

Prêt pour Windows Server 2016

Les autres améliorations de SAN Symphony PSP5 & Hyperconverge VirtualSAN PSP5, disponibles dès cet été, concernent la gestion de la QoS, le capacity planning et la surveillance des performances. A partir de la même console, on peut maintenant gérer des espaces de stockage convergés, hyperconvergés ou SAN, voire un espace de fichiers de type NAS. L’intégration avec les consoles System Center de Microsoft et VSphere de VMware est plus aboutie. Enfin, selon le CEO de DataCore, il n’y a eu que très peu d’adaptation à faire pour adapter le logiciel de stockage à l’environnement Windows 2016 Server  qui sera prochainement annoncé.

Toutes les applications de stockage d’entreprise n’ont pas besoin de très hautes vitesses ; par conséquent, DataCore prépare une solution d’entrée de gamme. Ce boîtier de stockage pour cloud privé sera équipé d’un logiciel SANsymphony dimensionné pour le partage de fichiers, l’archivage et les sauvegardes à bas coût, par exemple placé dans une succursale. Là encore l’administration est regroupée afin de pouvoir gérer, depuis une seule et unique console, les données de production au siège, et celles du stockage cloud.

Auteur de l’article : la Rédaction

Olivier Bouzereau coordonne des projets de recherche collaboratifs Européens avec la communauté open source OW2. Ses contenus interactifs et ses applications en ligne s'adressent principalement aux acteurs de la santé, aux médias et aux événements professionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.