Bosh mise sur la cité numérique

Fabrice Carbonel, chargé de mission auprès du président de Bosh France
Fabrice Carbonel, chargé de mission auprès du président de Bosh France

L’énergie, la mobilité, la santé et la sécurité font partie des domaines où il y a beaucoup d’opportunités, déclare Fabrice Carbonel, chargé de mission auprès du président de Bosh France.

L’innovation est un fondement de Bosh qui investit 6 milliards d’Euros en R&D chaque année. Issu de l’automobile, l’industriel travaille maintenant sur les véhicules autonomes, mais aussi sur les capteurs et les systèmes pour  l’analyse d’images ou la reconnaissance de fumées. Ces innovations ainsi que les plateformes d’hypervision proposées se destinent aussi bien aux datacenters qu’aux projets de ville connectée.

Quel est votre objectif en participant à l’événement Innovative City ?

En tant qu’industriel, nous apportons des solutions pour l’infrastructure permettant aux usagers d’obtenir de vrais services dans un environnement sécurisé. Nous accompagnons les collectivités, nos partenaires, vers la smart city. Les questions qu’ils se posent portent sur l’impact des objets connectés dans la ville. Comment les objets vont-ils se comporter ? Quels sont les risques autour des données numériques ?

Il existe une multitude de produits et de services innovants aujourd’hui. Comment les sélectionnez-vous ?

L’idée consiste souvent à les amalgamer, à les faire travailler ensemble. Toute innovation, tout objet connecté à d’autres produits doit avoir un sens pour vivre durant de nombreuses années. L’enjeu consiste, à partir d’un existant, à accompagner nos partenaires lors de chaque étape de son évolution. Par exemple, le véhicule autonome va entrer dans la vie courante en plusieurs étapes. Dans la smart city, ce sont les services pertinents et les usages qui motivent l’interconnexion des objets et des services.

Qu’est-ce qui distingue l’événement de Nice selon vous ?

L’événement Innovative City (lire notre compte-rendu de l’édition 2016) est très important pour nous car il nous permet de présenter ce qui arrive dans la ville connectée ; il nous permet aussi de rencontrer tous les acteurs de ces innovations. La force de cet événement, c’est qu’on y rencontre beaucoup de personnes avec une vraie vision, ce qui permet d’anticiper les prochaines étapes.

Auteur de l’article : la Rédaction

Olivier Bouzereau coordonne des projets de recherche collaboratifs Européens avec la communauté open source OW2. Ses contenus interactifs et ses applications en ligne s'adressent principalement aux acteurs de la santé, aux médias et aux événements professionnels.