Atempo-Wooxo offre le backup aux télétravailleurs

L’éditeur français accompagne les sociétés confrontées à la crise du Covid-19 en protégeant leurs postes mobiles jusqu’à la mi-juin.

Cette offre concerne l’utilisation gratuite des licences Lina 5.0 avec maintenance associée, durant un trimestre, au-delà duquel le tarif des licences sur parc sera appliqué.

L’organisation du télétravail, avec une grande dispersion des données d’entreprise, accroît la surface d’exposition aux risques de cyberattaques, explique Hervé Collard, Vice-President Marketing du groupe Atempo-Wooxo.

Il retrace pour DCloud News l’évolution de son entreprise depuis Time Navigator dès 1992 – rebaptisé TiNa depuis – jusqu’aux solutions de sauvegarde dans le cloud. Les offres actuelles répondent aux parcs hétérogènes et à plusieurs cas d’usage distincts, notamment pour protéger la volumétrie de données de TPE jusqu’aux grands groupes audiovisuels.

DCloud News : La sauvegarde de données hors site se généralise. Quels sont les points marquants menant à l’offre actuelle de votre groupe ?

Hervé Collard, VP Marketing Atempo-Wooxo

Il se passe jusqu’à 140 jours entre le moment ou les données sont infectées et le jour où l’entreprise découvre qu’elles le sont. Après avoir réduit la rétention des sauvegardes, il convient à présent de l’augmenter à nouveau pour être certain de retrouver une version non infectée des données.

En terme d’offres, Wooxo commercialise Yoo Backup, une solution et un service tout-en-un destinée aux TPE et PME jusqu’à 50 postes de travail avec un serveur de fichiers et un petit hyperviseur associé, de type VMware ou HyperV. La box est installée chez le client puis répliquée vers une autre box hors site, ou vers un datacenter opéré par Wooxo.

Ensuite, l’offre TiNa d’Atempo est une solution de backup classique qui a suivi toutes les évolutions de sauvegardes sur bandes, sur disques, puis en réseaux ; c’est l’évolution de Time Navigator. Nos clients qui souhaitent externaliser leur backup sont orientées vers une architecture hybride, avec une copie des données qui reste dans le datacenter et une réplication des données dédupliquées par le logiciel vers un second datacenter, géré par un partenaire.

Lina (Live Navigator) est dédiée à la sauvegarde des ordinateurs portables. Dans son cas, l’architecture n’est pas forcément hybride. La sauvegarde peut être directement orientée vers un serveur Lina qui fonctionne dans le cloud d’un partenaire. L’interface facilite la restauration d’un fichier, de répertoires ou de volumes complets.

Enfin, Miria est notre solution de management de gros volumes. Elle procure l’archivage et le backup à nos clients des médias, de la post-production, ainsi qu’aux laboratoires de recherche et aux industriels. Avec Miria, on peut pousser une réplication des données non structurées vers les espaces de stockage cloud d’AWS ou de Microsoft.

Auteur de l’article : la Rédaction

la Rédaction
Olivier Bouzereau coordonne des projets de recherche collaboratifs Européens avec la communauté open source OW2. Ses contenus interactifs et ses applications en ligne s'adressent principalement aux acteurs de la santé, aux médias et aux événements professionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.