Arista place son réseau cognitif au service du cloud hybride

Fournisseur et partenaire de Microsoft, Arista fait entrer le réseau cognitif dans l’entreprise, via son cloud hybride, et accompagne les transitions vers l’Ethernet 100 et 400 Gbps.

Depuis 2014, les commutateurs Ethernet d’Arista sont présents au cœur de l’infrastructure Microsoft Azure, l’un des plus larges clouds planétaires.

Les ingénieurs de nos deux entreprises ont optimisé l’architecture de routage pour s’aligner aux facultés systèmes du mieux possible, commuter au niveau 2 tout en répondant aux défis du changement d’échelle au niveau 3, confirme Jayshree Ullal, présidente et CEO d’Arista.

L’alliance avec Microsoft vise maintenant à soutenir les migrations d’entreprise vers le cloud hybride, en simplifiant l’orchestration, le provisioning et la supervision des réseaux.

L’équipementier part notamment à la conquête des réseaux en bordure de campus, parachevant leur connectivité filaire et sans fil grâce aux dernières bornes d’accès WiFi 6 (modèle C-250). En se portant acquéreur de Mojo Networks, expert des réseaux sans fil, Arista s’éloigne quelque peu du datacenter, son terrain d’actions favori depuis dix ans. C’est, en fait, pour mieux couvrir la nouvelle approche cloud hybride, à présent privilégiée par les entreprises.

Quelles fonctionnalités cognitives ?

Sur les sites de type campus, la nouvelle gamme de commutateurs 720XP reçoit EOS, combiné au portail CloudVision au sein duquel on trouve un composant d’inventaire et d’analyse des terminaux connectés détectant les cyber-attaques tout en surveillant les performances du réseau.

Arista a déjà intégré son système d’exploitation EOS aux offres Azure et Azure Stack de Microsoft. Du coup, le système d’exploitation EOS forme une passerelle en bordure de réseau ; les ressources du cloud public et celles du datacenter d’entreprise deviennent plus homogènes, ce qui réduit la complexité du modèle hybride.

L’exploitation multi-cloud apporte un contrôle des changements automatisés réduisant les fenêtres de maintenance. Enfin, le contrôle d’accès réseau s’effectue via le standard Radius ou par segmentation de groupes (VXLAN et EVPN).

Auteur de l’article : la Rédaction

la Rédaction
Olivier Bouzereau pilote le développement de services métiers, assure la dissémination de projets de recherche Européens et coordonne la communauté open source OW2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.