Arcserve orchestre le PRA

Créée en 1990, Arcserve fournit une protection complète des données hébergées dans les environnements cloud, virtuels et physiques. Sa solution UDP (Unified Data Protection) étend la protection aux fichiers des sites distants et exploite les infrastructures du cloud public d’Amazon.

Basé à Minneapolis dans le Minnesota, l’éditeur enregistre quelques 45 000 utilisateurs répartis dans plus de 150 pays. Il cherche  à optimiser la reprise d’activités après un incident, ainsi que l’orchestration des étapes nécessaires du PRA (plan de reprise d’activités) jusqu’à l’édition des rapports.

Christophe Bertrand, vice-président du marketing des produits Arcserve, souligne « les capacités novatrices pour le Cloud et le reporting qui permettent aux partenaires et aux clients d’optimiser leur efficacité opérationnelle tout en améliorant leurs objectifs de point de reprise (RPO) et de temps de reprise (RTO). »

Selon lui, la nouvelle version d’Arcserve UDP procure aux équipes informatiques toutes les fonctions pour maximiser leurs ressources, bénéficier d’une protection et d’une disponibilité des données complètes, sans y adjoindre des services professionnels complexes et coûteux. Appliances et logiciels fournissent une protection jusqu’à 90 To, avec des sauvegardes sans agent, et des fonctions de reprise automatisées.  Les dernières fonctionnalités comprennent aussi :

  • Amazon Web Services (AWS) Cloud comme site de reprise sur sinistre distant : les professionnels IT peuvent désormais répliquer des points de reprise dans AWS Cloud, lancer une instance EC2 directement depuis le point de reprise, tirer pleinement profit du standby virtuel de Windows sur AWS EC2, rétablir une instance EC2  (machine virtuelle instantanée sous Linux) sur AWS EC2, et copier des points de reprise complets sur AWS S3 pour un coût optimisé.
  • Une disponibilité des données renforcée : les entreprises réduisent leur risque de perte de données provenant d’une défaillance ou d’une suppression accidentelle grâce à une protection renforcée de Microsoft Exchange online et de Microsoft Office 365, via une sauvegarde locale des données Office 365 ou via une sauvegarde sur tout Cloud prenant en charge UDP RPS. En outre, la protection automatique des machines virtuelles VMware est automatique, l’environnement CIFS est supporté et la protection des données sur les baies Nimble Storage et HPE 3PAR gagne en performances, grâce aux processus de réplication locale.
  • Des fonctions de reporting et d’orchestration innovantes et étendues : les équipes informatiques peuvent visualiser l’intégrité des points de reprise par le biais de tests automatiques et sans perturbation des systèmes d’exploitation Microsoft Windows et Linux, mais aussi mesurer et illustrer les objectifs RTO et RPO grâce aux rapports SLA détaillés qui affichent le nombre total de nœuds et de points de reprise disponibles.

« Les solutions à infrastructure Cloud occupent une place de plus en plus importante dans les stratégies d’optimisation de la protection des données des entreprises de toute taille, souligne Nicholas Gee, directeur technique chez Cloud Ready Solutions. Cette nouvelle version d’Arcserve UDP nous offre non seulement des capacités plus puissantes pour le Cloud public, mais nous permet également de lancer des tests via une seule commande, sans perturbations et directement depuis la console UDP afin de vérifier l’état de notre reprise après incident. »

 

 

 

 

Auteur de l’article : la Rédaction

Olivier Bouzereau coordonne des projets de recherche collaboratifs Européens avec la communauté open source OW2. Ses contenus interactifs et ses applications en ligne s'adressent principalement aux acteurs de la santé, aux médias et aux événements professionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.