Apporter une réponse adaptée aux incidents de sécurité

« En quelques mois, les ransomware Wannacry et NotPetya ont changé la relation à la cybersécurité. Le niveau de maturité des entreprises a rattrapé deux à trois ans de retard », note David Grout, directeur technique et avant-vente de FireEye.

Pour améliorer la protection des postes de travail professionnels, il annonce l’intégration du moteur antivirus de BitDefender aux solutions endpoint.

L’éditeur déploie ses solutions de sécurité au format appliances, en VM (virtual machine) ou en mode cloud, avec des services d’analyse complémentaires fournis sous forme d’abonnement.

« Si vous êtes attaqués, il va falloir réagir. Et pour cela, faire beaucoup d’investigations. Il faut gagner en visibilité sur toutes les infrastructures », recommande David Grout.

Visualiser les interviews d’autres décideurs présents aux Assises de la Sécurité 2017 :

Auteur de l’article : la Rédaction

Journaliste et fondateur de l'agence éditoriale PulsEdit, Olivier Bouzereau développe la communauté open source OW2, des services et contenus pour les médias, événements et professionnels de la santé et des technologies numériques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.