Wallix mise sur l’IA, le PAM et le chiffrement

Aux Assises de la sécurité 2018, Jean-Noël de Galzain, fondateur et PDG de Wallix, souligne l’importance de la gestion des accès aux systèmes et aux données critiques.

Les efforts actuels de l’éditeur français portent sur l’IA, le déploiement de Bastion en réseaux étendus, le chiffrement et les partenariats technologiques, avec inWebo pour l’authentification notamment. 

Parmi nos clients, plusieurs directeurs d’industries 4.0 s’orientent vers le cloud public. On conçoit avec eux, dès le départ, une architecture dans laquelle  les clés seront bien gardées. Ils maîtrisent ainsi l’accès à l’infrastructure et aux données.
Le PAM (Privilege Access Management) devient indispensable et indissociable de la transformation numérique.

Jean-Noël de Galzain, fondateur et PDG de Wallix

Les architectures cloud, les objets connectés et l’intégration continue de nouveaux services en mode DevOps imposent une infrastructure fiable et une nouvelle transparence. 

Les règles de conformité industrielle, le règlement RGPD ou la directive NIS demandent de conserver les traces des flux qui transitent dans les systèmes d’information hybrides. L’offre DataPeps de Wallix procure aux clients une solution de chiffrement bout-en-bout en mode SaaS.

La mission de Wallix consiste à accompagner les entreprises à devenir privacy by design, autour d’une infrastructure fiable et rassurante. 

L’expansion internationale passe désormais par l’Allemagne et les USA. 

Auteur de l’article : la Rédaction

la Rédaction
Journaliste spécialisé, animateur de conférences et de la communauté open source OW2, Olivier Bouzereau s'intéresse au développement de services Web, aux infrastructures, au stockage et à la sécurité informatiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.