Un réseau sans fil plus autonome avec le Wi-Fi 6

Le réseau Wi-Fi 6, conforme au protocole 802.11ax, apparaît dans les points d’accès et routeurs de ce début d’année 2019. Ses atouts ? Des connexions sans fil plus simples, plus rapides et compatibles avec la multiplication des écrans, caméras et objets connectés.

Les réseaux sans fil relient davantage de postes de travail, de serveurs de fichiers, de capteurs et d’actionneurs au point qu’il devient difficile de les écouter et de les servir tous avec des performances acceptables. Car, au-delà de la densité croissante des équipements connectés, les ondes radio Wi-Fi doivent traverser plusieurs matériaux distincts incluant des murs, portes et fenêtres aux cadres métalliques.

Du haut débit en zone encombrée

Conçu pour fonctionner en zone radio encombrée, le Wi-Fi 6 retient l’accès multiple OFDMA (par division de fréquence orthogonale) qui divise par quatre chaque canal indépendant disponible dans la borne ; le point d’accès est ainsi moins ralenti à mesure que les terminaux et périphériques s’y connectent.

En tandem, la technologie MU-MIMO (multi-utilisateurs, multi-entrées/multi-sorties) aide à gérer simultanément les échanges en provenance de huit utilisateurs à plein débit, et de douzaines d’utilisateurs avec un  débit réduit ; jusqu’ici, la bande passante était toujours divisée entre les utilisateurs.

Sans attendre la ratification finale de la norme, Aerohive, Aruba (HPE) et Ruckus Wireless (Arris) font partie des premiers fournisseurs à livrer des points d’accès Wi-Fi 6 aux entreprises. C’est devenu une tradition dans le réseau Wi-Fi où, en fait, les constructeurs anticipent les caractéristiques du standard sur le point d’être adopté puis mettent à jour leur firmware avec les dernières fonctionnalités introduites.

Des bornes autour de 1 500 Euros

Aerohive annonce son AP630 et deux modèles triple-bande (AP650 et AP650X – en photo ci-contre) offrant plus de portée.

Dans sa famille Aruba 510, la filiale d’HPE embarque des fonctionnalités Zigbee et Bluetooth 5 afin de relier davantage d’objets connectés ; les fonctions de sécurité et d’optimisation des fréquences radio sont également présentes.

Chez Ruckus, le modèle R730 se distingue par son logiciel SmartMesh pour former des réseaux maillés de façon dynamique avec faculté de résilience.

On commence à trouver de telles bornes Wi-Fi 6 dans une fourchette de 1 200 à 1 700 dollars, soit trois fois le prix des premiers modèles grand public. Les administrateurs réseaux préfèreront-ils attendre les corrections apportées avec la seconde version ou bien investiront-ils dès 2019 afin d’anticiper la prochaine déferlante d’objets connectés et de portables et smartphones compatibles ?

Auteur de l’article : la Rédaction

la Rédaction
Journaliste et conférencier, Olivier Bouzereau coordonne la communauté open source OW2 créée par l'INRIA, Orange et Bull-Atos. Il participe aux projets de recherche Européens H2020 et transforme les activités métiers à l'aide services numériques et d'outils d'infrastructure pertinents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.