Red Hat et NetApp renforcent leur stockage

Tandis que Red Hat acquiert les solutions de déduplication, de compression de données et d’allocation fine de capacités de Permabit Technology, NetApp jette son dévolu sur l’éditeur Greenqloud, un spécialiste islandais de la gestion d’environnements cloud hybride.

Red Hat entend mieux participer aux transformations numériques des organisations, souvent fondées sur un socle open source. L’éditeur américain confirme son intention de libérer les logiciels acquis auprès de Permabit. Ce faisant, il fait d’une pierre deux coups : il muscle  son environnement linux Red Hat Enterprise Linux d’options de stockage avancé et invite la communauté à optimiser des briques essentielles aux micro-services à base de conteneurs Linux et aux migrations vers le cloud hybride.

“L’infrastructure cloud, les containers Linux et l’infrastructure hyper-convergée forcent les entreprises à revoir leurs choix technologiques, en particulier au niveau du stockage. Pour suivre les évolutions des activités métiers, elles doivent gagner en efficacité autant que possible. L’adjonction des fonctionnalités de déduplication et de compression de données de Permabit à RHEL (Red Hat Enterprise Linux) nous permet de soutenir ces organisations cherchant à adopter un stockage plus efficace capable d’alimenter leur innovation”, justifie Jim Totton, le vice président et directeur général de Red Hat.

NetApp s’empare de Greenqloud

Face aux percées de Red Had et de l’environnement libre OpenStack dans le cloud computing, l’équipementier NetApp met la main sur la solution QStack, une plateforme d’orchestration de services cloud hybride de Greenqloud. La gestion des ressources réparties s’étend aux grappes de conteneurs déployés avec Kubernetes. Une solution qui n’est pas sans rappeler CycleCloud récemment acquise par Microsoft.

Rappelons qu’en décembre 2016, NetApp a avalé l’expert du stockage Flash SolidFire. En mai dernier, l’équipementier s’offrait Plexistor et son système de fichiers sur mémoires persistantes ainsi qu’Immersive Partner Solutions et ses outils d’automatisation.

La stratégie de croissance externe de NetApp reflète un marché du stockage de données professionnelles en pleine transition. NetApp se place au troisième rang mondial des acteurs du stockage derrière Dell-EMC et HPE. Cependant, l’équipementier est poursuivi, tout comme IBM et Hitachi, par des acteurs ODM (fournisseurs de boîtes blanches) tels Gigabyte, Mitac, Quanta ou SuperMicro qui livrent en particulier les géants du Web et du cloud computing avec des matériels standards aux coûts de maintenance réduits.

Auteur de l’article : la Rédaction

la Rédaction
Journaliste spécialisé, animateur de conférences et de la communauté open source OW2, Olivier Bouzereau s'intéresse au développement de services Web, aux infrastructures, au stockage et à la sécurité informatiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.