Microniser humidifie sans pompe ni compresseur

A cause des racks de serveurs à haute densité, l’air du datacenter doit être régulièrement refroidi et humidifié. Mais comment atteindre les conditions optimales à moindre coût ?

Reconnu pour son impact environnemental réduit, et agréé à ce titre par le Breeam, le système Microniser cumule des avantages écologiques, économiques et hygiéniques.

Sa consommation électrique s’avère modique, à 280 W par atomiseur. L’alimentation en eau n’exige ni pompe ni compresseur : la pression du réseau de distribution suffit à l’évaporation adiabatique du datacenter.

En pratique, l’eau traverse une cage grillagée puis est fractionnée en fines gouttelettes. Le débit d’eau pulvérisée est modulable de 0 à 150 L/h par atomiseur.

Cette régulation contribue à maintenir des conditions optimales dans le centre de données dont la température et l’humidité sont continuellement mesurées.

Un coût d’exploitation réduit

Son coût total reste bien inférieur à celui d’une machine frigorifique combinée à un système d’humidification par vapeur chaude. Il est même proposé à la location, avec un loyer mensuel incluant la maintenance. 

L’entretien du Microniser reste néanmoins modique : il doit être effectué une fois par an ou toutes les 3 000 heures d’utilisation seulement. In fine, ses coûts d’exploitation et de location s’avèrent moins élevés que le seul coût d’exploitation d’autres systèmes plus énergivores.

Dépourvu de recyclage d’eau et d’eau stagnante, ce système réduit le gaspillage d’eau tout en restant sain pour les équipements actifs comme pour les équipes d’exploitation.

Auteur de l’article : la Rédaction

la Rédaction
Journaliste spécialisé, animateur de conférences et de la communauté open source OW2, Olivier Bouzereau s'intéresse au développement de services Web, aux infrastructures, au stockage et à la sécurité informatiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.