La blockchain tisse ses liens dans les transports

Les technologies de la chaîne de blocs peuvent contribuer à créer des trajets plus sûrs et plus rapides. Elles bâtissent déjà un environnement aéroportuaire collaboratif à même de remplacer les silos dans lesquels la plupart des acteurs travaillent encore.

« En échange de services personnalisés, les passagers sont disposés à partager plus de données sur eux-mêmes, la blockchain éliminant tout problème de sécurité ou de confidentialité. Plus les aéroports migreront vers une infrastructure axée sur les données, plus il y aura d’investissements consentis dans le stockage, l’analyse des données, les produits et services de sécurité dont la blockchain. L’industrie aéroportuaire est en train d’adopter des plateformes de données de bout en bout pour consolider les fonctions et les processus des aéroports » signale Renjit Benjamin, analyste principal chez Frost & Sullivan.

Oracle veut bâtir une plateforme logistique de confiance

Selon une étude récente de ce cabinet, les dépenses informatiques aéroportuaires pèseront 4,63 milliards de dollars en 2023. Cette transformation numérique provoque des opportunités de croissance, de modernisation et d’expansion IT tout autour de la planète. En Europe, les aéroports investissent pour pallier aux  limites de leurs infrastructures, tandis qu’en Asie, ce sont l’innovation et l’expérience voyageur qui guident les projets. De nombreux aéroports s’efforcent de développer des solutions internes avec des compétences et des partenariats locaux. Elles s’appuient principalement sur la biométrie, l’IA, l’analyse de données massives et les technologies de blockchain.

CargoSmart fait ainsi partie des premiers utilisateurs de services Oracle Blockchain Cloud, un registre distribué conçu par l’éditeur Californien à partir de la plateforme Hyperledger, projet libre de la linux foundation.

« Nous utilisons Oracle Blockchain Cloud Service pour développer une application visant à simplifier les processus complexes de documentation qui alourdissent le secteur du transport,  explique Steve Siu, PDG de CargoSmart. La richesse de cette solution nous a permis de transformer rapidement des prototypes en produits opérationnels, suivant des séquences de 12 semaines de développement. A ce jour, nous avons constaté des gains de productivité de plus de 30% par rapport aux autres plateformes de blockchain que nous avons testées. Un autre critère important de notre décision d’achat a été l’intégration d’outils d’administration et d’exploitation, qui permettent à tous les partenaires impliqués de surveiller l’ensemble de leurs activités sur la blockchain ainsi que l’état opérationnel du réseau.« 

Des gains en coûts et en infrastructure

Faut-il être expert en chaîne de blocs pour concevoir des services logistiques sécurisés à moindre coût ? Blockchain Studio, lancée par Engie et Futurs.io (Maltem Consulting Group), facilite l’exploitation de ces technologies ainsi que la modélisation des activités professionnelles. Son logiciel SaaS invite à préciser le type d’événements, les acteurs et les transactions pour générer un code que l’utilisateur déploiera sur la Blockchain de son choix. Les interfaces utilisateur, web ou mobile, permettant d’utiliser et de partager l’application dédiée sont également prises en compte.

En éliminant les tiers de confiance, la Blockchain facilite les échanges de données et de valeurs et sécurise les transactions. « 40 % de la valeur créée par la blockchain correspond à des business qui n’existent pas encore » , pointe Corentin Denoeud, le PDG de Blockchain Studio (et ex-dirigeant de Wijet au récit d’entrepreneur passionnant).

Il ajoute, que le cabinet Gartner prévoit 175 milliards de création de valeur annuelle en 2025 sur la Blockchain et confirme que sa société ambitionne de participer activement à cette révolution.

 

Auteur de l’article : la Rédaction

la Rédaction
Journaliste spécialisé, animateur de conférences et de la communauté open source OW2, Olivier Bouzereau s'intéresse au développement de services Web, aux infrastructures, au stockage et à la sécurité informatiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.